Catégorie dans Consommation

Les avantages d’installer un chauffe eau solaire dans une maison

L’eau chaude a une vertu thérapeutique. Aussi, il est bien d’utiliser de l’eau chaude tous les jours. Cependant, il n’est pas facile de produire de l’eau chaude sanitaire matins et soirs surtout lorsqu’on est en famille nombreuse. Sauf si vous utilisiez un chauffe-eau. Cet appareil permet de produire une quantité importante d’eau chaude en un temps raisonnable. Mais il est nécessaire de bien choisir ce produit, car il pourrait être énergivore et difficile d’entretien. Dans cet article, nous allons voir les avantages d’installer un chauffe-eau solaire dans une maison.

Installation d’un chauffe-eau solaire : que des avantages !

Plusieurs avantages s’offrent à vous lorsque vous choisissez d’utiliser un chauffe-eau solaire dans votre maison. D’abord, elle permet de fournir de l’eau chaude tout au long de l’année. Quelle que soit la saison, hiver ou été, ce chauffe-eau fonctionne toujours. Certes, le rendement baisse en hiver faute de l’ensoleillement. Mais il faut savoir que les apports solaires de cet appareil de production d’eau chaude sont toujours importants.

Ensuite, l’utilisation d’un chauffe-eau solaire permet de réaliser de belles économies d’énergie. Le soleil produit une énergie gratuite et durable. Ainsi, vous n’avez pas besoin d’utiliser de l’énergie fossile ou de gaz pour produire de l’eau chaude dans votre maison. Seulement ’installation qui demande un budget, après vous pourrez bénéficier d’une énergie gratuite. Ce qui permettra de réduire votre facture énergétique.

L’installation d’un chauffe-eau solaire contribue également à la lutte contre la dégradation de l’environnement. Il faut savoir que l’énergie solaire respecte bien l’environnement. Faisant partie de l’énergie verte, celle-ci permet de limiter les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. En outre, le chauffe-eau solaire utilise de l’énergie renouvelable à 100 %.

Quid du fonctionnement des chauffe-eau solaire ?

Bien sûr, le chauffe-eau solaire fonctionne différemment de celui des modèles électriques. L’appareil en question fonctionne à partir de l’énergie produite par les rayons du soleil. Pour cela, il faut que vous installiez des panneaux solaires ou des capteurs sur votre toiture. Ces appareils se chargent de recueillir la chaleur du soleil et de la transformer en électricité. Il faut alors bien installer ces appareils, sinon il n’y aura pas d’électricité. Pour éviter les mauvaises surprises, il est recommandé de faire appel à un professionnel.

Quant au branchement, le chauffe-eau solaire doit être branché avec les panneaux pour bénéficier de l’énergie. L’électricité ainsi produite va alimenter l’appareil de production d’eau chaude. À noter qu’il existe plusieurs types de chauffe-eau solaires : chauffe-eau solaire individuel, combiné et hybride.

Qu’est ce qu’une maison basse énergie

Dans l’optique de lutter contre le réchauffement de la planète, la plupart des ménages se lancent actuellement dans la réduction de leur consommation énergétique. D’ailleurs, l’Union européenne a déjà sorti des législations pour obliger les citoyens de l’Europe à consommer moins d’énergie. De ces législations sont nés différents concepts pour désigner les bâtiments. Parmi eux figure notamment et la notion de « maison basse énergie ». On en entend souvent parler, mais on ne sait pas exactement ce que c’est. Le point donc sur la maison basse énergie.

La maison basse énergie comparée aux autres maisons

D’abord, comparée à la maison classique, la maison basse énergie est une maison qui a besoins de très peu d’énergie de chauffage pour fonctionner. En effet, les maisons basses énergie ont été conçues ou ont été rénovées dans le but de réduire leurs besoins en chauffages. Donc, ils sollicitent moins les systèmes de chauffages intérieurs. Ce qui a pour conséquence de diminuer le fonctionnement de ces systèmes de chauffages et donc leur consommation d’énergie est aussi réduit. Par la même occasion, la facture de chauffage connaît une baisse considérable.

On remarque que la maison basse énergie est souvent confondue avec la maison passive, or, ces deux catégories de maisons ont chacun leur spécificité malgré le fait que tous les deux font des économies d’énergies importantes.

En effet, par rapport à la maison basse énergie, la maison passive n’utilise pas de système de chauffage intérieur, mais se chauffe exclusivement par les apports caloriques du soleil. Il y a donc absence totale d’appareils de chauffage intérieur au sein de ces maisons passives. Ce qui fait qu’elles consomment beaucoup moins d’énergies que les maisons basses énergies qui utilisent, elles, des systèmes de chauffages intérieurs.

Les niveaux de performance de la maison basse énergie

Une maison doit avoir un niveau de performance énergétique élevée pour pouvoir être qualifiée de maison basse énergie.

Premièrement, une maison est dite basse énergie quand elle consomme moins de 30 kWh/m² par an. C’est notamment 5 fois moins que la consommation d’une maison classique.

Deuxièmement, le niveau d’isolation k de la maison doit être inférieur à 45. Le coefficient k désigne un niveau d’isolation globale d’une maison (isolation de la toiture, des fenêtres, du sol, etc.).

Enfin, il y a la performance énergétique E qui doit être de 100 selon la norme européenne. La valeur du coefficient E est obtenue en tenant compte des sources d’énergie renouvelables, du type de chauffage et d’approvisionnement d’eau chaude, du degré d’étanchéité de la maison, l’utilisation de l’énergie solaire, l’incorporation d’un système de ventilation, etc. En faite, E sert à désigner la consommation globale d’un bâtiment.

D’ailleurs, tous ces niveaux de performance énergétique des bâtiments sont maintenant imposés par l’Union européenne dans le cadre des fameuses normes de performances énergétiques des bâtiments (PEB). Tous les États de l’Union ont l’obligation d’appliquer les directives européennes y afférentes.

Comment obtenir une maison basse énergie ?

Pour avoir une maison basse énergie, plusieurs techniques sont utilisées. Rappelons que l’objectif d’une maison basse énergie est de réduire l’utilisation des appareils de chauffage intérieurs pour diminuer la consommation énergétique et aussi l’émission des gaz à effet de serre.

Pour parvenir un tel but, on doit d’abord optimiser au maximum l’isolation d’une maison : le mur, le sol, la toiture et surtout les fenêtres doivent tous faire l’objet d’une bonne isolation. Ainsi, les murs, les sols, la toiture doivent être revêtus d’une couche d’isolation de 15 cm à 20 cm, l’ossature en bois de maison doit aussi être plus épaisse. De plus, les châssis doivent avoir un double ou même un triple vitrage.

Ensuite, la maison doit être aménagée de telle sorte à ce qu’elle profite un peu plus de l’apport de l’énergie solaire. Pour ce faire, il est conseillé de l’équiper de larges baies vitrées ou encore de fenêtres de toits dans les combles.

De plus, l’étanchéité de la maison à l’air et à l’eau doit être améliorée pour un résultat optimal. Malgré cela, il ne faut pas négliger la ventilation qui doit être contrôlée.

En outre, les systèmes de chauffages classiques sont connus pour leur importante consommation d’énergie et leur haut niveau d’empreinte carbone (émettent beaucoup de CO2). C’est pourquoi, on préconise également de les remplacer par des systèmes de chauffage plus moderne et plus performant comme les pompes à chaleurs, les poêles à bois, les chaudières à condensations, etc.

Comment consommer moins d’énergie au sein de sa maison individuelle ?

L’économie d’énergie reste un défi de taille pour les ménages actuellement. Si vous aussi vous vous posez des questions sur les manières les plus adéquates et les plus efficaces pour consommer le moins d’énergie possible dans votre maison individuelle, vous ne pouviez pas mieux tomber. Cet article vous donne l’essentiel sur ce qu’il y a à savoir à ce sujet.

Infrastructures et équipements économiques

Pour consommer moins d’énergie, il est tout d’abord nécessaire d’identifier les facteurs et les équipements indispensables qui font qu’on en consomme. Premièrement, le chauffage et l’eau chaude sanitaire restent les systèmes qui sollicitent le plus d’énergie dans votre maison avec 60 % de la consommation totale. Viennent en seconde place les appareils multimédias et informatiques et les appareils électroménagers (28 %) pour finir en dernière place avec l’éclairage qui ne représente que 4 %.

S’il n’est pas question de faire sans ces équipements, vous devez de prime abord vous soucier de l’isolation de votre maison en général. C’est elle qui prime bien avant la performance d’un bon système de chauffage économique. Il ne faut pas lésiner sur les moyens pour investir dans des équipements qui peuvent coûter cher à l’achat, mais qui s’amortissent largement sur le long terme. En ce sens, vous pouvez migrer vers une chaudière à condensation, des radiateurs intelligents, etc. que vous pouvez contrôler et qui possèdent aussi des systèmes d’autorégulation pour ne consommer que ce qui est réellement nécessaire pour satisfaire vos réels besoins.

Les gestes réguliers qui contribuent à la réduction de votre consommation

  • Le chauffage programmable

Étant donné que le chauffage est le plus énergivore des équipements domestiques, il va de soi que c’est de ce côté que vous devez commencer après que vous ayez réglé les questions de l’isolation. Avec les équipements modernes, vous pouvez régler respectivement au degré près les températures dans les différentes pièces de votre maison. Ayez le réflexe de ne pas chauffer inutilement les pièces autres que les pièces à vivre. C’est aussi le cas quand vous êtes absent de chez vous pour une période de plus de 48 heures. Retenez en tête que la moyenne des températures dans ces différentes pièces doit être de 19 ° C.

  • Entretenir vos appareils

Étant très sollicités pendant respectivement l’hiver et l’été, les systèmes de chauffage et de climatisation doivent faire l’objet d’entretiens réguliers pour réparer d’éventuels pépins qui peuvent occasionner des dysfonctionnements. Moins efficaces, ces systèmes peuvent solliciter plus d’énergie. Il ne faut pas oublier de laisser tourner votre chaudière en mode eau chaude seulement pendant la période estivale et éteindre les radiateurs.

D’ailleurs, ces derniers doivent être dépoussiérés régulièrement et des séances de purges sont nécessaires pour ceux qui fonctionnent au liquide caloporteur.

  • Usages précis : zéro gâchis

Pour ce qui est du reste des postes qui nécessite de la consommation d’énergie, il est judicieux d’adopter des gestes au quotidien plus responsables comme :

  • Ne pas mettre de plat chaud dans le réfrigérateur
  • Réduire la température de la température de lavage et programmer le lave-linge
  • Ne pas laisser les appareils électriques en veille pendant toute la nuit
  • Privilégier les modes « éco » pour les appareils qui en sont dotés.

La liste est loin d’être exhaustive et il va de soi que vous pouvez personnaliser les autres conseils que vous trouvez lors de vos recherches. Le plus dur c’est juste de changer les mauvaises habitudes.

Des gestes simples pour économiser l’énergie à la maison

Dans la vie de tous les jours, des gestes simples vous permettent de réaliser des économies sur votre consommation d’énergie. Pour vous aider donc, on vous recommande de trouver dans cet article les astuces à suivre afin de diminuer votre consommation d’énergie.

Savoir choisir ses appareils électriques

Avant d’acquérir votre appareil électrique, on vous conseille de tenir compte de son taux de consommation. Pour cela donc, vous devez regarder son étiquette énergie. Si vous souhaitez réduire votre facture d’énergie, on vous recommande de vous orienter vers un modèle à basse consommation. C’est le premier geste à adopter si vous avez besoin de faire des économies.

Savoir utiliser ses appareils électroménagers

Il est également recommandé de savoir utiliser vos appareils électroménagers. On vous propose donc d’utiliser le programme Eco pour votre lave-linge, votre lave-vaisselle ou votre sèche – linge afin que votre appareil consomme moins d’énergie.

En ce qui concerne votre machine à laver, on vous suggère de laver vos linges à basse température. Ce geste vous permet de réduire votre facture énergétique. En effet, il est important de savoir qu’un lavage à 90 °C consomme 3 fois plus qu’un cycle à 30 °C.

Profitez également des tarifs heures creuses, pour cela, on vous conseille de décaler avant 17 h ou après 20 h l’utilisation de vos appareils.

Quant à votre réfrigérateur, on vous propose de le dégivrer de temps en temps. Pour ceux qui ne le savent pas encore, la consommation d’un réfrigérateur ou d’un congélateur augmente de 30 % à partir de quelques givres.

Remplacer les vieilles ampoules

Actuellement, des ampoules de style moderne vous offrent la possibilité de réaliser des économies. Ces éclairages performants tels que les lampes LED à basse consommation vous permettent de réduire votre facture d’énergie.

Réduire la température de la pièce et opter pour des appareils de chauffage à bois

Il est tout à fait possible d’adapter la température de chaque pièce de votre maison à vos besoins. D’après une étude, la température normale pour une pièce à vivre est de 19 °C et 17 °C pour votre chambre. Si vous disposez d’une pièce non occupée, 17 °C suffit à le réchauffer. En cas d’absence, vous pouvez mettre votre chauffage au minimum.

En hiver, si vous souhaitez utiliser un appareil de chauffage, on vous conseille d’utiliser un modèle à bois. En effet, du fait de son fonctionnement, un poêle à bois de qualité vous offre un rendement de 70 % ou plus selon la performance de votre isolation. De plus, le bois est considéré comme le combustible le moins cher du marché. Ce qui devrait vous plaire si vous avez besoin de réaliser des économies.

D’autres astuces

On vous recommande également de penser à éteindre vos téléviseurs ou ordinateurs après utilisation. Il est important de savoir qu’un appareil en mode veille consomme jusqu’à 10 d’électricité.

Si vous avez besoin d’aide pour réduire votre consommation énergétique, on vous conseille de demander l’aide d’un professionnel. Il saura vous donner des astuces sur le choix des appareils à basse consommation.

Maison : adoptez la passive attitude

Vous souhaitez vivre dans une maison saine et confortable ? Vous souhaitez réaliser des économies sur votre facture énergétique ? Vous souhaitez participer au sauvetage de la planète ? Pourquoi ne pas opter pour la réalisation d’une maison passive ? Devenu de plus en plus convoité, ce projet ne cesse de séduire les particuliers du fait de ses différents avantages.

Qu’est ce qu’une maison passive ?

Appelée également PassivHauss, une maison passive est une habitation bien isolée. Passive puisqu’elle ne consomme presque pas de chauffage. Elle vous permet donc de réaliser des économies sur votre consommation d’énergie. En effet, une maison passive recycle l’énergie qu’elle produit. Pour cela, elle doit avoir une excellente performance en matière d’isolation thermique. En moyenne, le besoin en chauffage de ce type de maison est inférieur à 15KWh/m²/an. Son étanchéité à l’air est de n50< 0,6/h. Quant à sa consommation d’énergie primaire, elle doit être inférieure à 120kWh/m²/an.

La réalisation d’une maison passive

Afin de répondre à toutes vos attentes et afin de vous faire profiter de tous ses avantages, la réalisation d’un passivhauss demande un certain savoir-faire. D’ailleurs, son architecture doit être simple et doit être orientée vers le sud. Cela est dans le but d’accumuler encore plus d’énergie. Cependant, vous n’êtes pas obligé de suivre ces critères. Il vous suffit de prendre en compte des conditions climatiques de votre région.

Une maison passive doit avoir une isolation à la fois performante et fiable. C’est un élément indispensable de votre construction. Pour cela, les murs de votre habitation doivent être épais. Vous devez également savoir choisir votre matériau isolant.

Les avantages d’une maison passive

La réalisation d’une maison passive vous permet de profiter d’un grand nombre d’atouts. C’est d’ailleurs pour cette raison que la construction ne cesse de séduire les particuliers. Le premier avantage de ce type d’habitation est sa capacité à réduire la consommation énergétique. Ce qui vous permet de réaliser des économies sur votre facture. Vous avez besoin de profiter d’un confort de vie exceptionnel ? En effet, une maison passive vous offre la possibilité de bénéficier d’une fraîcheur en été et d’un confort thermique en hiver.

Une maison passive vous permet également de profiter d’une isolation acoustique impressionnante. Vous pouvez donc réduire les risques de nuisance sonore en optant pour ce type de maison.

Si vous souhaitez revendre votre maison, sachez que la réalisation de ce projet vous offre la possibilité de valoriser votre habitation.

Combien coûte une maison passive ?

La construction d’une maison passive est un projet facile et rapide à réaliser. Son coût est également à la portée de tous. Cependant, il est assez difficile de faire une estimation du budget de cette réalisation. Par rapport à la construction d’une maison traditionnelle, ce projet peut coûter entre 15 % et 25 % plus cher. En effet, cela est dû à la mise en place de l’isolation, de la ventilation, des menuiseries spécifiques, etc.

Vous avez besoin d’aide pour la réalisation de votre passivhauss ? On vous conseille donc de faire appel à un professionnel. Il se fera une joie de vous aider et de vous donner des astuces afin de trouver les matériaux idéals.

Installer des panneaux solaires : une bonne idée ?

La mise en place d’un panneau solaire est un projet qui doit être réfléchi. En effet, c’est une réalisation qui a besoin de beaucoup plus d’investissement. L’emplacement et les conditions climatiques de votre région peuvent impacter le rendement de votre appareil. Vous souhaitez donc profiter des avantages de cet équipement ? On vous recommande donc de suivre ces quelques lignes afin de savoir si votre panneau solaire est rentable ou non.

Utiliser un calculateur gratuit en ligne

Avant de mettre en place votre équipement, il est important de réaliser des calculs afin de savoir s’il est rentable ou non. Sachez donc que la rentabilité de votre panneau solaire dépend de plusieurs facteurs. Il est donc important de tenir compte du prix de son installation, de votre équipement, du raccordement au réseau, etc. On vous conseille également de penser à la quantité d’électricité que votre panneau pourrait produire. Sans oublier votre électricité, pensez également au tarif auquel elle sera rachetée.

Toutes ces données vont vous aider à savoir si l’installation de votre panneau solaire est bénéfique ou non. Pour cela, vous rentrez tous ces détails sur le calculateur en ligne et le tour est joué.

Revendre toute son électricité

Si vous souhaitez rentabiliser votre panneau solaire, on vous conseille d’opter pour la revente de votre électricité. C’est la solution la plus répandue. Pour réaliser ce calcul, il vous suffit tout simplement de faire le rapport entre votre investissement et les recettes annuelles. Un grand nombre de fournisseur ou de gestionnaire de réseau électrique propose des prix très intéressants qui pourraient vous aider à rentabiliser votre installation.

Opter pour l’autoconsommation totale

Vous souhaitez utiliser totalement votre énergie ? Sachez que c’est une solution très efficace si vous avez besoin de réaliser des économies sur votre facture d’énergie. Cependant, l’autoconsommation totale est loin d’être rentable. On vous propose donc de vendre partiellement votre énergie.

Pour un peu plus de rentabilité, on vous recommande d’opter pour un panneau solaire qui offre un rendement élevé ou plus de 20 %. Vous devez également bien choisir l’emplacement de votre équipement. Pour cela, situé votre panneau dans une zone où il y a plus d’ensoleillement. N’oubliez pas d’orienter votre installation vers un rayonnement solaire. Les caractéristiques et la performance de votre panneau solaire jouent également un rôle important sur le rendement réel de votre équipement. Une fois mise en place, on vous conseille également de revendre une partie ou la totalité de votre électricité. L’autoconsommation totale d’un panneau solaire est loin d’être rentable. Il est également important de bénéficier d’une aide lors de la mise en place de votre équipement.

Sachez également que les conditions peuvent toujours changer. Afin d’éviter les mauvaises surprises, on vous propose toujours de demander l’avis d’un professionnel avant de mettre en place votre appareil. Il pourrait vous donner des astuces ou des conseils sur les grands nombres de façons afin de rentabiliser votre panneau solaire. Vous pouvez par exemple vous orienter vers votre fabricant, certaines sociétés de conception disposent d’une équipe de professionnel en mise en place d’un panneau solaire.

Comment faire des économies d’énergie sur votre chauffage ?

Avoir un système de chauffage est toujours avantageux lorsqu’il est bien utilisé. Effectivement, l’utilisation de ce genre d’appareil doit être parfaite afin que vous puissiez faire des économies d’énergie.

Assurez l’isolation de votre habitation

La performance de votre isolation thermique et acoustique aura des conséquences sur votre consommation d’énergie tous les jours. A noter que cela peut concerner toutes les pièces de la maison. N’oubliez pas qu’une isolation parfaite vous offrira de la chaleur en hiver et de l’air frais en été. Ce qui fait que vous aurez toujours du confort peu importe les saisons qui se succéderont.

Pensez aussi à éliminer tous les courants d’air qui pourront laisser entrer les courants d’air dans une pièce. Vous savez bien à quel point ces courants peuvent vous faire un froid de canard. Par conséquent, vous serez obligé d’augmenter la puissance de votre chauffage.

Faire le bon choix de régulation

Choisi en fonction des apports de chaleur de l’appareil, le système de régulation vous permettra d’obtenir la chaleur dont vous aurez besoin au quotidien. Ainsi, vous devriez vous assurer que le thermostat de votre équipement fonctionne bien. Vous pourriez par exemple vous procurer un modèle avec une régulation certifiée AA. En outre, vous ne devez pas oublier que chaque pièce n’aura pas besoin de la même température. De ce fait, il vous est recommandé de choisir la température en fonction de la pièce. Autrement dit, vous devriez être capable de maîtriser le chauffage de chaque pièce afin de faire plus d’économies.

Prenez bien soin de votre équipement

Assurez-vous que l’appareil que vous choisirez dispose des performances nécessaires pour chauffer la maison sans faire beaucoup d’effort. Cela vous évitera de le pousser à fond et augmenter votre facture électrique.

Ajouter à cela, n’oubliez pas de faire l’entretien selon le modèle que vous choisirez. Effectivement, un chauffage bien entretenu ne se détériorera pas facilement et sa consommation n’augmentera pas même plusieurs années après son installation.

Pensez à utiliser des équipements domotiques

Avec des chauffages domotiques, vous aurez l’opportunité de mieux gérer votre chauffage et faire des économies d’énergies. Effectivement, il vous sera possible de régler l’arrêt et l’allumage du système selon vos besoins de chauffage dans la maison. Par conséquent, vous ne risquerez pas d’avoir froid lorsque vous rentrez chez vous vu que le chauffage a déjà fait son travail. Vous ne serez pas non plus obligé de vous lever pour l’éteindre le soir vu qu’il est déjà programmé pour s’arrêter à une heure précise. Avec une telle option, c’est sûr que vous réduirez considérablement votre consommation énergétique. Notez aussi qu’une installation domotique peut être commandée avec un Smartphone ou une tablette. Il suffit d’avoir l’application et tout ira bien.

Quelques réflexes que vous ne devriez pas oublier

Mis à part les points relatifs à l’utilisation du chauffage en question, sachez que certains gestes pourront aussi vous servir à réduire votre consommation d’énergie au quotidien. Vous devriez par exemple fermer les volets ainsi que les rideaux une fois que la nuit arrivera. Vous pourriez aussi aérer les pièces de la maison tout en laissant assez d’espace sur votre système de radiateur. Pensez aussi à le dépoussiérer régulièrement.

Les avantages d’une maison écologique

Les maisons écologiques séduisent de plus en plus de particuliers aujourd’hui. Mais quels en sont les avantages ? Les réponses.

Une maison écologique, kézako tout d’abord ?

A la différence d’une maison traditionnelle, une maison écologique (ou maison verte) est réalisée et construite avec des matériaux de construction écologiques, donc plus respectueux de l’environnement. Ces matériaux utilisés se distinguent d’ailleurs par une plus grande longévité. Comme résultat, leur impact environnemental s’étend sur une plus longue période.

Mais une maison verte ne se caractérise pas uniquement par des matériaux plus respectueux de l’environnement. Se différenciant par une isolation adéquate et un éclairage écoénergétique, celle-ci utilise également un système de récupération de la chaleur solaire et d’eau de pluie, des échangeurs de chaleur d’air et d’eau, des appareils ménagers et de chauffage de haute efficacité ainsi que des sources d’énergie renouvelable alternatives.

Opter pour une maison écologique implique ainsi un investissement conséquent. Néanmoins, si l’on tient compte de ses nombreux avantages, une chose est certaine : le jeu en vaut la chandelle.

De bonnes raisons pour vous laisser séduire

Miser pour une maison écologique ? C’est avant tout faire un geste pour l’environnement et la planète. Puisque votre habitation émettra moins de CO2, vous ne pouvez que réduire votre empreinte écologique. C’est vraiment important pour un milieu plus durable et donc, pour les générations futures.

De belle économie d’énergie, telle est également la promesse d’une maison écologique. Habitation. Vous verrez, vos factures d’électricité et de chauffage diminueront drastiquement, et ce, sur le long terme. D’ailleurs, votre facture d’eau diminuera également. En ce temps de crise, que demander de plus ?

En outre, une maison écologique est une maison qui prend soin de votre santé. Un air intérieur de qualité et donc, un intérieur plus sain sera au rendez-vous. Les désagréments liés aux poussières et surtout à l’humidité seront éliminés. Sans oublier que vous pouvez également avoir la garantie d’un confort optimal.

Et s’il y a un détail qu’il faut ne pas oublier, c’est qu’en cas de revente, une maison verte coûtera plus chère qu’une maison classique. Plus chers par rapport aux matériaux industriels, les matériaux écologiques augmentent sa valeur en effet. Il est constaté d’ailleurs qu’une maison verte séduit davantage les futurs acquéreurs et se vend ainsi plus rapidement (C’est tout à fait logique : malgré un prix plus élevé, voire un surcoût initial, désormais, les acheteurs pensent davantage sur le long terme).

Maison écologique : zoom sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre

La construction d’une maison écologique est largement encouragée par l’Etat depuis plusieurs années maintenant. Voilà pourquoi les particuliers se lançant dans ce projet peuvent prétendre à différentes subventions et aides financières. Parmi celles-ci, citons notamment le CITE (crédit d’impôt transition énergétique) à un taux unique de 30 %, le TVA réduit à 5,5 %, les subventions de l’agence nationale de l’habitat (ANAH), les primes énergie ainsi que les aides locales. Ces aides précités vous permettent sans aucun doute d’alléger significativement votre investissement de départ. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous renseigner davantage sur celles-ci et les conditions requises quant à leur obtention.

Faut-il éteindre le chauffe-eau pendant une absence prolongée ?

Le chauffe-eau est un appareil qui joue un rôle d’importance indéniable dans bien des domiciles, aussi il est nécessaire d’en prendre soin. Aussi, à certaines périodes, par exemple quand nous partons en vacances, on pourrait se demander s’il est préférable ou non de laisser le chauffe-eau en marche jusqu’à notre retour.

Dans quel cas laisser le chauffe-eau allumé ?

Le chauffe-eau est un appareil qui fonctionne de manière continue indépendamment du fait que l’eau est utilisée ou non. En revanche, il ne sera plus alimenté en eau si celle présente dans le ballon d’eau chaude n’est pas utilisée, et à la place, il va se charger de garder celui-ci à une température raisonnable. Si votre absence a lieu pour une durée inférieure ou égale à 3jours, il est possible de laisser le chauffe-eau tourner de manière normale.

Les choses peuvent être différentes dans le cas où votre ballon d’eau chaude dispose d’un système anticorrosion. Celui-ci est essentiellement chargé de protéger votre cuve contre des problèmes comme la rouille, et pour qu’ils puissent jouer efficacement leur rôle, il faut que le tout reste en fonctionnement de manière continue. Dépendamment de la nature du système anticorrosion, il se peut que les démarches à suivre ne soient pas les mêmes, mais celles-ci sont normalement expliquées dans la notice qui accompagne l’appareil.

Eteindre le chauffe-eau pour économiser l’énergie

Si votre séjour loin de chez vous dure plus 3 jours, il est impératif de couper votre chauffe-eau pour éviter les dépenses inutiles en électricité. Pour ce faire, les manières de procéder peuvent être différentes, et par exemple, certains modèles sont assez avancés, et disposent d’interfaces de contrôle qui vous permettent de gérer le fonctionnement de votre ballon d’eau chaude en votre absence. Avec ce type de système de contrôle, on peut indiquer à notre chauffe-eau que nous serons absents pendant une durée donnée, et il suffit de spécifier la période pour que celui-ci agisse en conséquence.

Ce mode opératoire est assez pratique, et il est bien suffisant pour assurer une bonne gestion de l’énergie pendant votre absence. Si ce n’est pas le cas, il est question de procéder de manière manuelle ; le plus souvent, votre chauffe-eau est relié à un disjoncteur dédié, et il vous est possible de contrôler le fait qu’il soit en marche ou en arrêt par le biais de ce disjoncteur.

Comment choisir votre chauffe-eau

Il se trouve plusieurs modèles de chauffe-eau sur le marché entre lesquels il vous est possible de vous décider, mais le plus efficace pour pouvoir trouver un modèle qui vous convient est de faire une comparaison de plusieurs modèles de manière à ce que celui qui répond le mieux à vos exigences puisse aisément se démarquer des autres.

Les critères qu’on doit prendre en compte pour ce type de dispositif sont variés, et on peut par exemple mentionner les performances de celui-ci sur le plan de la consommation d’électricité. En outre, de nos jours, l’électricité coute cher, et il est essentiel de faire au mieux des économies sur ce plan afin d’éviter que vos dépenses en énergie ne soient trop élevées en fin de mois.

Se chauffer au bois pour économiser

Ce n’est pas simplement un hasard si de plus en plus de particuliers décident de se chauffer au bois. Il s’agit de la meilleure solution pour économiser.

Comment le chauffage au bois vous permet-il de réaliser des économies ?

Comparé aux autres énergies, le bois est l’énergie la moins chère du marché. D’ailleurs, alors que les prix de l’électricité ainsi que des autres combustibles (gaz et fioul) ne cessent d’augmenter chaque année, son prix est relativement stable. En optant pour le chauffage au bois, c’est évident alors, vous réduisez votre facture énergétique et réaliserez de belles économies. Prenez note que selon l’estimation, le chauffage au bois permet de réaliser en moyenne jusqu’à 25 % sur la facture d’énergie.

Bien entendu, le coût de votre chauffage et donc l’économie que vous pouvez réaliser variera en fonction de la nature de l’installation de votre choix (poêle, chaudière ou autre), mais aussi du type de bois que vous utilisez (bûches, pellets ou bûches compressées).

Chauffage au bois : pour quelle solution miser ?

Pour faire de vraies économies, il faut bien choisir son appareil de chauffage au bois. Eh oui, le choix de l’installation ne doit pas être pris à la légère. Pour quelle solution devez-vous miser alors ? Comme vous l’avez certainement remarqué, diverses options s’offrent à vous. Avant toute chose, nous vous conseillons d’oublier la cheminée à feu ouverte ! Vous disposez déjà d’une cheminée et vous voulez quand même apprécier ses jolies flambées ? Pensez à équiper celle-ci d’un insert. En effet, une cheminée à feu fermé affichera un rendement élevé par rapport à une cheminée à foyer ouverte (plus de 70% contre 30%).

La chaudière à bois reste une option envisageable également. Avec celle-ci, chauffez à la fois votre habitation ainsi que votre eau sanitaire. Ce système est le plus rentable sur le long terme. Seule ombre au tableau : installer une chaudière à bois implique un budget assez conséquent.

Et que diriez-vous de miser pour un poêle à bois ou à un poêle à pellets ? Système économique par excellence, le poêle fera toute la différence chez vous. Bonne nouvelle : sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier de certaines aides financières (comme le CITE, l’éco PTZ et les Primes Energies) en optant pour un poêle à bois ou à granulés. Si possible, privilégiez le poêle à granulés. Ce type de poêle assure un rendement supérieur, mais pas seulement. Son autonomie est nettement plus intéressante également. Sans oublier que le poêle à pellets est plus pratique et peut êtreprogrammé selonles besoins. Bien évidemment, vous devez choisir la bonne puissance lors de l’achat. Puisque l’installation pourra influencer la performance, ainsi que le rendement de votre appareil et par la suite l’économie que vous pouvez réaliser, pensez à recourir au service d’un installateur certifié.

Toujours pour davantage d’économies…

Faut-il encore rappeler que pour plus d’économie, vous devez choisir le bon combustible ? Pour les bûches, l’essence, le taux d’humidité et le diamètre sont à vérifier lors de l’achat. Concernant les pellets, tenez en compte du taux de l’humidité et de cendres, des dimensions et surtout du PCI (pouvoir calorifique inférieur). En outre, vous devez également adapter la température selon les besoins de la pièce (sauf si l’appareil est destiné pour chauffer l’ensemble de votre maison). Et s’il y a un point qu’il ne faut pas négliger c’est l’isolation de votre maison. C’est peut-être pour vous le moment de vous lancer dans certains travaux d’isolation.

Enfin, ne faites pas l’impasse sur l’entretien de votre installation.