Catégorie dans Construction

Zoom sur les volets roulants solaires

Zoom sur les volets roulants solaires

Equiper ses fenêtres de volets roulants c’est bien, mais équiper ses fenêtres de volets roulants performants et économiques, c’est encore mieux ! Voilà pourquoi il faut penser à des volets roulants solaires. Zoom sur ces types de volets roulants.

Les volets roulants solaires : les essentiels à retenir

Tel son nom l’indique, le volet roulant solaire utilise l’énergie solaire. Son fonctionnement n’a rien de compliqué. Le volet intègre un moteur ainsi qu’un petit panneau solaire discret (lequel est fixé sur le coffre). Le panneau en question capte l’énergie du soleil ou plus exactement, transforme le rayonnement solaire en électricité. L’énergie ainsi captée est par la suite transmise à la batterie puis stockée afin d’assurer l’alimentation et l’autonomie du volet roulant. Bref, le moteur est alimenté via la batterie.

Pourquoi vous laissez séduire également ?

Du fait de leurs nombreux atouts, les volets roulants solaires séduisent de plus en plus de particuliers. Une installation rapide et plus simple, telle est la première promesse. En fin de compte, lors de la pose, vous n’avez pas à raccorder votre volet roulant solaire au secteur. Comme il n’y aura pas d’installation électrique, vous pouvez préserver l’apparence de la façade de votre maison. Il s’agit surtout de la meilleure solution surtout si vous habitez dans une maison d’un certain âge ?

Concernant la performance, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les volets roulants solaires n’ont rien à envier aux volets roulants électriques ! Puisque ceux-ci utilisent l’énergie solaire, ils fonctionneront même en cas de problème d’électricité. Et retenez que même quand il fait gris, mais aussi en hiver, ils peuvent toujours bien fonctionner. En effet, avec une autonomie de plusieurs jours généralement, la batterie permet toujours l’ouverture et la fermeture automatique des volets, même dans les pires conditions. D’ailleurs, prenez note que vous pouvez programmer l’ouverture automatique de vos volets. En misant pour un modèle intelligent (lequel peut par exemple commander l’ouverture automatique selon la température extérieure et l’ensoleillement), ayez l’assurance d’une maison plus performante.

Comme avec les volets roulants classiques, vous pouvez également avoir la garantie d’une sécurité optimale avec les volets roulants solaires. Résistance renforcée à toutes tentatives d’effraction, système de détection d’obstacles, etc., les fabricants ont pensé à tout !

Mais le plus intéressant c’est que les volets roulants solaires réduiront votre facture énergétique. Eh oui, misez pour ce type de volet roulant et votre portefeuille vous en remerciera ! Même si vous devez débourser plus lors de l’achat, vous réaliserez de vraies économies sur le long terme. Enfin, choisir des volets roulants solaires, c’est également faire un geste écologique. Cela vient du fait que l’énergie solaire est une énergie propre et renouvelable.

Intsaller une véranda écolo

Intsaller une véranda écolo

Tous les moyens sont bons pour avoir de l’espace supplémentaire dans une maison. En effet, un tel espace est toujours la bienvenue en raison du confort qu’elle procure pour les résidents d’une maison. L’installation d’une véranda fait partie des techniques d’extension de la surface habitable d’une maison. La véranda écolo offre encore plus d’avantages qu’une simple surface complémentaire. Focus sur la véranda écolo et son installation.

La spécificité de la véranda écolo

Tout d’abord, la véranda est une pièce à vivre qui se situe dans le prolongement d’une maison. C’est une sorte de galerie vitrée dans lequel on peut installer la salle à manger, le séjour, une bibliothèque, etc. Concernant la véranda écolo, elle n’est pas une véranda comme les autres. La véranda écolo, appelée aussi véranda bioclimatique, est surtout conçue de manière à contribuer à la protection de la nature. En effet, sa principale caractéristique est qu’elle consomme beaucoup moins d’énergie fossile et utilise plutôt un maximum d’énergie renouvelable (notamment l’énergie solaire) pour fonctionner.

La véranda écolo et l’isolation

L’isolation thermique et phonique des vérandas écologiques est plus optimisée pour que ses résidents vivent dans un confort idéal, mais aussi pour faire un geste en faveur de la nature.

D’abord, les vérandas écologiques sont construites avec des matériaux isolants qui sont en plus écologiques et esthétiques: le bois et l’aluminium.

En plus, les différents vitrages de la véranda font l’objet d’importants renforcements pour éviter les pertes de chaleur durant l’hiver et aussi les intrusions des nuisances venant de l’extérieur. Ils sont ainsi dotés de verre à plusieurs couches (doubles ou triples vitrages). Concernant particulièrement l’isolation thermique, elle permet de réduire la consommation d’énergie thermique, les émissions de gaz à effet de serre et par-dessus tout, la facture de chauffage.

Toutefois, la ventilation de la maison doit aussi être assurée pour que l’air puisse être renouvelé de manière continue dans la véranda. Aussi, l’installation d’un système de ventilation dans la véranda doit également être effectuée.

L’importance de l’apport du soleil dans la véranda écolo

Les verres des vérandas écolos sont aussi choisis parmi ceux qui propagent bien les lumières de soleils afin d’améliorer le chauffage naturel à l’intérieur de la véranda. De plus, la surface de ces vitres est agrandie et la véranda est orientée plein sud toujours dans l’optique d’augmenter l’apport du soleil à l’intérieur de la maison.

Cependant, les lumières du soleil ne sont indispensables que durant les saisons froides. En effet, les rayons du soleil excessifs et les chaleurs qu’ils entraînent durant l’Été occasionnent de l’inconfort pour les résidents d’une maison. C’est pourquoi les fenêtres des vérandas sont équipées de stores ou de volets roulants pour bloquer l’entrée des lumières du soleil durant l’Été. De plus, il est aussi possible d’installer des toitures traitées spécialement contre les rayons du soleil.

En outre, il y a maintenant des vérandas solaires avec panneau photovoltaïque posé sur leur toiture. Grâce à ce dernier, la véranda peut être autonome en termes d’électricité pour encore plus d’économie d’énergie.

La véranda écologique : un tampon thermique

La véranda écologique peut être considérée comme un élément à part d’une maison. Cependant, elle est très liée à elle, car un simple mur, des fenêtres et une porte le séparent d’elle. D’ailleurs, du fait des caractéristiques de la véranda et sa proximité avec la maison, elle peut jouer un rôle de « tampon thermique » de la maison. C’est-à-dire qu’elle peut contribuer au chauffage de la maison l’Été et à son rafraîchissement l’hiver.

En effet, d’une part, durant l’hiver, la chaleur naturelle du soleil qui entre dans la véranda peut profiter à toute la maison. Pour cela il suffit d’ouvrir les ouvertures qui se trouvent sur le mur compris entre la maison et la véranda pour que la chaleur stockée dans la véranda se propage dans toute la maison.

D’autre part, pendant l’Été, la véranda peut être utilisée pour évacuer les chaleurs suffocantes qui se trouvent dans la maison et attirer de la fraîcheur de l’extérieur (notamment durant la nuit en ouvrant les fenêtres de la toiture de la véranda).

Maison écolo : réussir son projet de A à Z

Maison écolo : réussir son projet de A à Z

La décision de construire une maison entièrement écologique est une décision qui s’accompagne de plusieurs avantages. Mais le souci réside sur le plan de la réalisation, et les gens ne savent pas toujours quoi faire afin de rendre leur maison aussi écologique que possible, aussi nous vous proposons de vous donner des astuces pour cela.

Les matériaux qui composent votre maison

Parmi ce qui est utilisé pour évaluer si une maison est écologique ou non, on peut mentionner le fait que celle-ci ait ou non une faible empreinte carbone. C’est le taux direct ou indirect de CO2 qui a été généré par une maison ou par les éléments qui entrent dans sa composition. En additionnant chaque matériau avec chaque procédure utilisée pour mettre la maison sur pied, on peut arriver à un taux de carbone qui est plus ou moins proche de la réalité.

Pour qu’on puisse considérer une maison comme écologique, il est essentiel que le taux de carbone de celle-ci ne dépasse pas un seuil donné. Pour vous aider à faire cela convenablement, des prestataires sont mis à votre disposition pour vous fournir une assistance aussi efficace que possible. En effet, ils disposent des connaissances requises pour vous permettre de prendre les meilleures décisions en ce qui concerne les éléments qui entrent dans la composition de votre maison.

Les performances énergétiques de votre maison

L’idéal pour une maison est d’être aussi indépendante que possible sur le plan de la consommation d’énergie. Cela signifie qu’il faille qu’elle produise elle-même une partie ou la totalité des ressources dont elle a besoin au quotidien pour fonctionner. Parmi ce qui permet de faire cela, on peut mentionner les panneaux solaires, qui se placent sur votre toiture, et convertissent les rayons du soleil en électricité. C’est cependant un investissement important, et le mieux est de le faire au moment de la construction de la maison elle-même.

Les sources d’énergie renouvelables que vous pouvez utiliser pour votre maison sont nombreuses, mais il faut généralement prévoir un budget assez important afin de réussir à faire la mise en place de ce genre d’éléments chez soi. Il faut bien prendre en compte des éléments comme votre budget initial, mais aussi les possibilités d’assistance financière par le gouvernement. En outre, des aides de toute sorte sont rendues accessibles pour ceux qui en ont besoin.

Confier votre projet à un professionnel

La mise en place de ce genre de dispositif doit se faire avec la plus grande des précautions, et le choix doit se faire en pleine connaissance de cause, et c’est pour cela qu’une assistance en provenance d’un prestataire est essentielle si vous souhaitez faire la mise en place de ce genre de dispositif de la meilleure manière possible.

Ainsi, il vous est conseillé de faire des recherches assez amples pour trouver plusieurs offres intéressantes qu’il vous sera par la suite possible de mettre côte à côte puis de les comparer entre elles. Ce n’est que de cette manière qu’il vous sera possible de trouver une solution viable et efficace pour votre domicile écologique.

Les 7 erreurs à éviter quand on rénove soi-même

Les 7 erreurs à éviter quand on rénove soi-même

Rénover soi-même son habitat ? C’est tout à fait possible ! Pour mener à bien le projet, il convient toutefois d’éviter les erreurs très fréquentes.

Erreur n°1 : se lancer dans de gros travaux de rénovation sans savoir ou tenir compte de ses responsabilités légales

C’est l’erreur la plus fréquente. Or, dans le cadre d’une auto-rénovation, vous risquez de payer cher si vous ne connaissez pas ou ne tenez pas compte de vos responsabilités légales. Selon la loi, si vous vous lancez vous-même dans des travaux de rénovation, vous serez considéré comme un constructeur et serez ainsi soumis à la garantie décennale. Aussi, si vous cédez votre maison avant la fin de la 10e année, vous serez tenu de vous charger de la remise en état et de la réparation si le nouveau propriétaire constate des malfaçons.

D’ailleurs, toujours en parlant de vos obligations légales, retenez que pour certains travaux, vous devez obtenir un permis ou encore faire une déclaration préalable.

Erreur n°2 : changer d’avis alors que les travaux sont en cours d’exécution

Avant de vous lancer dans les travaux proprement dits, vous devez avant tout songer à l’organisation de votre logis et surtout à la façon, dont les travaux seront réalisés. En somme, vous devez avoir une idée précise sur le processus de rénovation. Lors de l’exécution des travaux, il n’y aura plus de place aux doutes ! En effet, en changeant d’avis, vous risquez gros si les travaux ont déjà commencé. L’idéal serait de finaliser et de chiffrer le projet. Pensez même à faire des plans. Pour cela, nous vous conseillons fortement de faire recours à des logiciels de plans. Après avoir réalisé le plan, il vous est possible de déterminer les longueurs de tuyaux, câbles et canalisations nécessaires.

Erreur n°3 : ne pas bien préparer le chantier de rénovation

Ne pas bien préparer son chantier de rénovation ? C’est la meilleure façon d’échouer ! Le chantier doit être découpé en plusieurs étapes : démolition, remise en état du gros œuvre et de la toiture, réalisation des saignées, création des accès, préparation de l’électricité et de la plomberie, pose des menuiseries, distribution de l’électricité, etc. Chaque étape doit être planifiée. Vous devez alors déterminer la date d’intervention, le travail à réaliser, les matériaux ainsi que les outils à utiliser. Et pour certains travaux, devez-vous faire appel à un professionnel ou à vos amis où pouvez-vous les effectuer vous-même ? Certes, vous vous demandez dans quelle pièce commencer les travaux. Il n’y a pas de réponse toute faite. Selon la configuration de votre logis, mais aussi de votre situation, vous pouvez commencer par la chambre ou le salon. Procédez tout simplement par ordre de priorité.

Erreur n°4 : négliger la qualité des matériaux

Le choix des matériaux ne doit pas être pris à la légère. En effet, dans le cadre d’une rénovation, les matériaux ne présentent-ils pas un investissement important ? Faites votre achat auprès d’un fournisseur de confiance. Pour éviter une perte de temps et d’argent, dès le départ, investissez dans des matériaux parfaitement adaptés et assurez-vous de leur qualité.

Et faut-il encore rappeler que vous devez prêter une attention toute particulière quant au stockage de vos matériaux ? Ceux-ci doivent être stockés au sec, dans de bonnes conditions, et surtout selon les consignes des fabricants.

Erreur n°5 : Ne pas utiliser des outils des outils de qualité professionnelle

Les outils vous seront indispensables lors de vos travaux de rénovation. Plutôt que de miser pour des outils bas de gamme et premier prix (lesquels sont souvent de mauvaise qualité), pensez à débourser plus et acquérir des outils de qualité professionnels. En effet, en optant pour la qualité, vous éviterez toute mauvaise surprise. Gain de temps et d’efficacité sera également au rendez-vous.

A noter que la location reste la meilleure solution pour les outils que vous n’utilisez que très rarement. Location auprès d’un particulier ou un de loueur professionnel, c’est à vous de voir.

Erreur n°6 : Négliger la sécurité du chantier

Sur un chantier, l’accident peut survenir à tout moment. Négliger la sécurité c’est ainsi augmenter les risques d’accident. Pensez alors à vous équiper correctement : lunettes de protection, casque, gants, chaussures de sécurité antidérapantes, etc. ; restent indispensables.

En outre, au fur et à mesure des travaux, songez toujours à nettoyer le chantier et à le débarrasser des gravats et déchets. Enfin, avant d’intervenir sur le réseau électrique, assurez-vous que le courant est coupé au compteur.

Erreur n°7 : Abandonner les travaux de rénovation dès qu’un imprévu apparaît

Il est fort possible que vous rencontriez des problèmes lors des travaux de rénovation. Eh oui, il y aura certainement des imprévus. Plutôt que tout abandonner, continuez. En fin de compte, vous devez terminer le chantier ! Nous vous conseillons également de prévoir un budget « spécial imprévu » pour pouvoir continuer les travaux.

.

Faire construire sa maison : les erreurs à éviter

Faire construire sa maison : les erreurs à éviter

Le choix d’une maison doit se faire avec le maximum de précautions, notamment parce qu’il s’agit d’un gros investissement qu’on fait. En outre, il y a plusieurs erreurs qu’on doit éviter de faire si on souhaite que notre maison puisse se construire dans les meilleures conditions possibles.

Ne pas faire un budget convenable

Si tout n’est pas prévu avec autant de soins que possible, on peut se retrouver facilement avec des prix excessivement élevés. Les choses à prendre en compte sont nombreuses, et par exemple, il y a l’achat du terrain, et également des différents matériaux à acquérir pour faire la construction de la maison. En outre, il se trouve un barème moyen pour le prix des travaux pour une maison, soit 2000 euros hors taxes par mètre carré.

Ensuite, il est essentiel de prendre une certaine marge sur le budget initial car les imprévus potentiels sont trop nombreux. Ainsi, dans le meilleur des cas, votre maison pourrait ne vous couter que moins de 1000 euros par mètre carré, et c’est le cas pour les maisons normales pour lesquelles on ne fait pas face à trop d’imprévus. Autrement, le prix par mètre carré peut doubler, et même aller bien plus haut.

Choisir le terrain à la hâte

Vous avez probablement une idée de terrain qui correspond au maximum à vos envies, et parmi les critères possibles de celui-ci, on peut mentionner son emplacement, la vue, le fait qu’il soit en pente ou non, etc. et il arrive que vous trouviez un terrain qui correspond justement à ces besoins en particulier. Mais il ne faut pas sauter tout de suite sur l’occasion, et il est judicieux de faire une petite étude concernant le terrain en question.

Faites votre petite enquête pour connaitre les différentes spécificités de celui-ci qui ne sauteront pas nécessairement aux yeux au premier coup d’œil. On peut par exemple mentionner la quantité de bruit du voisinage, les possibilités d’inondation ou bien d’éboulement du sol, la présence d’usines pouvant générer des éléments polluants pour la santé, et bien d’autres choses encore.

Choisir les artisans à la hâte

L’équipe qui va se charger de faire les travaux chez vous doit être composée de personnes capables et professionnelles. En effet, si les gens qui se chargent de construire votre maison ne sont pas compétents, c’est l’intégrité de celle-ci qui est remise en question. Ainsi, pour chaque membre de l’équipe qui sera à la charge de construire votre maison, faites en sorte de vous assurer que ce sont bien des gens qui possèdent l’expertise nécessaire.

Le meilleur moyen de trouver des personnes fiables est de demander à des proches qui ont récemment fait construire des maisons, et ils pourront facilement vous indiquer des personnes de confiance. On peut également mentionner le fait que les artisans doivent être dotés des qualifications requises par l’Etat pour qu’ils aient la permission de pratiquer leur métier. On peut par exemple mentionner la qualification RGE, soit Reconnu Garant de l’Environnement. En outre, cette qualification peut vous être essentielle pour une possible demande de crédit immobilier auprès d’une banque.

Devis et travaux : ce qu’il faut savoir et que vous ne savez pas

Devis et travaux : ce qu’il faut savoir et que vous ne savez pas

Vous voulez réaliser des travaux de rénovation sur votre maison, mais vous n’avez aucune idée de la somme dont vous pourriez avoir besoin pour cela ? Dans ce cas, n’hésitez pas à faire une demande de devis auprès d’un professionnel en la matière. En voici quelques points que vous devriez prendre en compte lorsque vous ferez un devis pour vos travaux.

Le principe d’une demande de devis

Avant toute chose, comprenez bien qu’un devis est un document qui permettra d’informer les entreprises des travaux que vous voulez entreprendre dans la maison. C’est le meilleur moyen de connaitre en avance la somme approximative dont vous aurez besoin. Notons que vous aurez la possibilité d’envoyer des demandes au sein de plusieurs entreprises en même temps. Assurez-vous seulement de ne rien changer dans vos demandes. Par ailleurs, vous devez savoir qu’un devis n’est obligatoire que lorsque la totalité des travaux que vous voulez entreprendre dépasse les 150 euros.

Les points essentiels que vous devriez voir dans un devis

Afin de vous aider à trouver la somme parfaite, n’oubliez pas que certains points doivent apparaître dedans. D’abord, il y a les taux horaires pour la main d’œuvre ainsi que le décompte des prestations dont vous aurez besoin. Ainsi, vous devriez y trouver les prix des différentes prestations proposées par les entreprises tout comme la totalité de la somme TTC et HT. Ajouter à cela, vous devriez aussi voir aisément la validité de l’offre qui vous sera offerte. En outre, n’hésitez pas à demander l’ajout d’autres points si cela vous semble indispensable pour le bon déroulement de vos travaux.

Un devis gratuit ou payant ?

Certes, un devis peut être payant si l’entreprise le demande. En outre, n’oubliez pas que la majorité des professionnels proposent de nos jours des devis gratuits qui pourront se faire en ligne. Ici, aucun déplacement n’est à effectuer à condition que vous donniez les informations claires sur les travaux que vous voulez entreprendre. Dans tous les cas, notez bien que l’entreprise doit vous informer en avance si le devis qu’elle fera pour vous sera gratuit ou non. Si tel n’est pas le cas, alors, vous pourriez refuser de faire un paiement si l’entreprise vous le dit après la mise en place du devis.

Que dit la Loi ?

Selon l’article L114-1 du code de la consommation, la date du début des travaux doit être indiquée clairement tout comme la durée surtout si la somme nécessaire pour la réalisation dépasse les 500 euros. Cela est nécessaire vu que vous aurez la possibilité de dénoncer le contrat si jamais les travaux ne seront pas réalisés à temps.

Le devis engage qui ?

Sachez que l’acceptation d’un devis peut être considérée comme une signature d’un contrat entre vous et l’intervenant que vous choisirez. Ce dernier devra alors suivre scrupuleusement les termes convenus dans le devis pour ne citer que le prix et le délai de réalisation des travaux. De votre côté, vous ne pourriez plus faire marche arrière une fois que vous validerez le document. Vous devriez alors préparer le budget établi à l’intérieur du devis. C’est pour cela que vous devriez vous assurer que le devis que vous signerez soit parfaitement clair.

Comment financer les travaux ?

Comment financer les travaux ?

L’entretien de la maison est une étape à ne pas négliger si vous ne voulez pas perdre votre confort au quotidien. Dans cet article, nous allons parler des possibilités qui vous seront offertes pour financer vos travaux de rénovation.

L’apport personnel

Votre apport personnel est un élément essentiel pour la réalisation de vos travaux d’entretien. Cela vous permettra de bien évaluer les travaux que vous devriez faire, mais aussi les emprunts dont vous aurez besoin au cas où cela s’avérerait nécessaire. Sachez que les institutions bancaires prennent toujours en compte les apports que vous pourriez apporter avant de vous donner un prêt. Dans la plupart des cas, il vous sera demandé de fournir un apport de 10 % pour obtenir un prêt de la banque.

L’aide fiscal

L’aide fiscal est aussi une initiative de l’État qui a pour but de limiter vos dépenses durant et après les travaux. Un crédit d’impôt vous sera alors offert afin que vous puissiez faire une rénovation pour réduire votre consommation d’énergie pour ne citer que l’utilisation de l’énergie renouvelable. Cela est parfaitement valable que ce soit pour l’achat d’un nouvel appareil ou la réparation de l’ancien. Le crédit sera alors mis en place en fonction de vos frais éligibles ainsi que toutes vos ressources financières, peu importe, leur origines avec les déductions qui vont avec.

L’aide de l’Anah

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) investi beaucoup dans les aides concernant les travaux thermiques uniquement réalisés par un professionnel bien qualifié. Ajouter à cela, la maison en question doit avoir plus de 15 ans. Vous obtiendrez alors un aide financier pouvant couvrir 20 ou 35 % des travaux. Vous pourriez toujours demander plus d’informations auprès des responsables de l’agence si cette option vous intéresse vraiment.

L’éco-prêt

Mis en place depuis 2017, l’éco-prêt consiste à obtenir un financement concernant vos travaux d’amélioration énergétique. En plus d’un taux d’intérêt très bas, sachez que ce type de financement peut aller au-delà de 40000 euros à condition que vous remplissiez toutes les exigences qui vous seront demandées. N’hésitez pas à vous informer auprès de l’Ademe au cas où vous auriez besoin de plus d’informations.

D’un autre côté, l’éco-prêt peut aussi se montrer sous une autre forme. Effectivement, cet aide peut être disponible avec d’autres travaux de rénovation qui ne concernent pas le plan énergétique. Le prêt est alors offert aux gens qui possèdent une maison construite avant 1990. La somme que vous obtiendrez pourra atteindre les 30000 euros selon les travaux à réaliser. Notons que le financement doit concerner plusieurs travaux selon votre choix comme l’isolation du toit avec des isolations extérieures des murs.

Le prêt à taux zéro

Le PTZ est une option proposer par l’État dans le but de vous aider à financer les travaux concernant votre habitation. De plus, l’obtention de ce prêt n’a besoin que de trois conditions. D’abord, la maison doit vous servir de résidence principale dont l’achat n’est pas plus de 24 mois. Puis, vous devriez demander un crédit complémentaire de plus de 2 ans. Enfin, faites attention à ne pas dépasser le plafond dont les conditions varient selon la région où vous habitez, mais aussi le nombre complet des gens qui habitent avec vous.

Choisir le bon artisan pour ses travaux : nos conseils

Choisir le bon artisan pour ses travaux : nos conseils

Parce qu’entreprendre des travaux concernant une maison n’est pas un projet qui se conçoit à la légère, tous les critères nécessaires doivent être respectés. Effectivement, chaque démarche doit faire l’objet d’une étude préalable avant son exécution. Et quand on n’y connait rien, on est obligé de mettre les travaux entre les mains de professionnels de confiance. C’est justement pour cette raison que nous tenons à vous conseiller à propos du choix de l’artisan qui va réaliser votre projet. Découvrez nos idées dans ce dossier.

Les critères requis

Vous n’avez aucunement besoin de vous précipiter pour choisir votre artisan parce qu’une telle décision mérite une attention particulière. De prime abord, vous devez vous fier aux expériences du professionnel qui vous intéresse. En l’occurrence, il convient de s’informer sur l’équipe et de vérifier tous les renseignements la concernant (le numéro de SIRET de la société, les certificats de qualification, la délivrance de garantie et d’assurance venant de l’entreprise). Par ailleurs, si vous n’avez pas encore trouvé une offre qui vous intéresse, le mieux serait de vous fier aux expériences de votre entourage dans le domaine. Donc, utiliser la technique de la bouche à oreilles pour collecter toutes les données nécessaires. Par la suite, vous devriez demander un devis suite à votre requête et le comparer à votre budget initial. Et même si les frais proposés entrent dans vos moyens, nous vous conseillons tout de même de consulter un autre expert et faire la même requête afin de pouvoir comparer le coût des services. Faites au moins trois comparatifs avant de vous engager. Pour avoir plus de garanties et avoir une idée sur le travail du potentiel artisan, vous pouvez demander les clichés de ses derniers chantiers. Vous ne devriez omettre aucun détail quand vous communiquerez vos attentes au spécialiste parce que les malentendus sont à éviter dans ce genre de situation pour ne pas fausser le résultat.

Comment s’assurer de la fiabilité de l’artisan

Nous vous avons déjà livré toutes nos astuces pour trouver le meilleur artisan, mais afin de vous mettre en confiance voici d’autres conseils. D’abord, après toutes vos investigations, vous devez contacter personnellement l’artisan en question et fixer un rendez-vous avec lui. Le but ici est de supprimer tout intermédiaire qui pourrait nuire à votre relation avec le professionnel. Il est également important de rencontrer le spécialiste et de communiquer à vive voix avant d’entamer quoi que ce soit. Si le processus ne se déroule pas de cette manière, vous ne devez contracter aucune entente pour avoir plus de garanties et éviter les arnaques. Et si possible, préférez les personnes qui vous ont été recommandées par vos proches au lieu d’engager des inconnus. Par ailleurs, si vous ne recevez aucune recommandation, rejoignez directement les agences ou les sites officiels pour trouver le bon artisan. Aussi, à toutes les dépenses effectuées (du début jusqu’à la fin des travaux) vous devez demander une facture où figurent les coordonnées exactes du professionnel engagé.

Comment construire un logement écologique ?

Comment construire un logement écologique ?

Un logement écologique est un logement qui respecte l’environnement. C’est-à-dire qu’il est construit avec des matériaux qui favorisent l’économie d’énergie. Une maison écologique bénéficie également d’une stratégie de construction responsable, laquelle est établie par le maître d’ouvrage en conformité avec les normes en vigueur. Le but d’une construction de logement écologique est de minimiser la consommation d’énergie, mais aussi de préserver les ressources et l’environnement.

Lire la suite