Catégorie dans Isolation

L’importance d’isoler le bas de la porte

Au niveau des portes et des fenêtres, une forte déperdition de chaleur est constatée. De ce fait, pour conserver votre confort thermique et acoustique, il est indispensable de réaliser une excellente isolation sur les menuiseries et plus spécialement sur le bas de chacune de vos portes. Il est bon de rappeler que jusqu’à 20 % de perte de chaleur se manifeste sur les portes qui ne sont pas bien isolées. Voici donc quelques astuces pour vous éviter de tel désagrément.

Installation des joints sur le dormant de la porte

Les courants d’air sont les premiers facteurs qui s’attaquent à vos portes, de ce fait, pour bien calfeutrer votre porte, vous pouvez réaliser la pose de joints qui est une solution très pratique pour conserver votre confort thermique de tous les jours. Il existe différents types de choix que vous pouvez utiliser. Vous avez donc le choix entre les joints adhésifs en polyuréthane, les joints adhésifs en V, les joints métalliques, les joints en silicone et les bourrelets en mousse PVC. Le prix du matériau varie selon le produit qui vous convient.

Mise en place d’une plinthe automatique, un confort assuré

Pour une meilleure conservation de votre confort thermique, surtout durant les saisons froides, la pose d’un bas de porte ou d’une plinthe automatique est une solution au top. Une telle installation permet d’isoler au mieux votre maison et d’éviter l’infiltration du froid. Mais la plinthe ne peut être posée que sur le bas de votre porte, il est très important de le préciser.

Un vitrage plus isolé, une excellente solution

Si vous voulez optimiser votre confort thermique en hiver et votre confort acoustique pour toutes les saisons, vous devez revoir de près l’isolation des vitrages de chacune de vos portes. Donc pour améliorer l’isolation de la vitre de votre porte, vous pouvez opter pour le double vitrage qui est devenu de plus en plus tendance en ce moment. Mais vous pouvez aussi choisir le triple vitrage en cas de besoin.

La solution du rideau thermique est parfaite, quelle que soit la saison

De plus en plus en vogue, du fait de sa praticité, le rideau thermique se classe parmi les accessoires les plus utilisés pour améliorer votre confort de tous les jours, surtout au niveau du confort thermique. Pour cela vous pouvez choisir entre les différents matériaux qui peuvent structurer votre rideau thermique comme la laine, le molleton, le PVC et le plastique pétrosourcé ou PET. Tous ces types de rideau thermique sont équipés de doublure qui peut vous aider à lutter contre les basses températures.

Le fait de poser un rideau isolant est donc une solution à adopter si vous voulez faire un barrage au froid. Pour plus d’efficacité avec ce type d’accessoire, il est conseillé de choisir des rideaux isolants lourd et épais. Outre le confort thermique, une telle installation permet aussi d’éviter les nuisances sonores. Ces solutions ont été créées pour vous apporter le confort dont vous aurez besoin chaque jour alors, optez pour celle qui vous convient le mieux.

isolation mur parpaing

Au sein d’une bâtisse, les problèmes d’isolation sont monnaie courante. Elles sont encore plus accentuées lorsque la maison n’est pas entretenue correctement. C’est également le cas quand vous faites l’acquisition d’une maison ancienne. Ces infrastructures traditionnelles sont régulièrement des passoires thermiques. En raison de l’inefficacité flagrante de certains matériaux utilisés quelques décennies plutôt, l’isolation des murs et des autres maçonneries furent négligées. Dorénavant, plusieurs produits isolants permettent de renforcer la structure murale. Le parpaing, très en vogue, actuellement, consolide et procure des performances isothermique exceptionnelles. Toutefois, certaines interrogations restent sans réponse.

Le parpaing, de quoi, s’agit-il ?

Dans le domaine de la construction et de l’habitat, tout artisan, ouvrier, ou professionnel du métier connaît les facultés incroyables du parpaing. Fabriquée à partir de blocs de béton, cette matière est particulièrement solide et résistance. Depuis quelques années, il est devenu le matériau par excellence en matière de travaux de maçonnerie. Auparavant, il était destiné à des ouvrages industriels et notamment commerciaux. Ce n’est que plus récemment que son utilisation auprès de maison individuelle s’est largement démocratisée. Leur exploitation a suscité beaucoup d’intérêts si bien que 80 % des infrastructures construites depuis une décennie ont nécessité du parpaing. Ces statistiques furent établies sur un large échantillon de ville française. En tant qu’isolant, il neutralise les ponts thermiques et offre une protection optimale des murs.

Que valent réellement les parpaings isolants ?

Si vous souhaitez effectuer quelques travaux de rénovation et d’isolation, le parpaing est un choix tout à fait judicieux. C’est un matériau de qualité certifiée qui est connu pour ses propriétés isolante à action immédiate. Par rapport à l’installation, on peut nettement affirmer que la pose de ces isolants s’effectuer de manière très simple. Ils s’emboîtent les uns sur les autres et nécessitent peu d’expertise. Peu encombrant, leur épaisseur est modérée et permet un gain d’espace significatif. Grâce à sa robustesse, les parpaings résistent aux ravages du temps et ne craignent pas les intempéries. Ainsi, vous êtes tranquille pour un bon bout de temps. Complètement ignifuge, il y a peu de risque qu’un incendie se déclenche dans votre maison.

Combien ça coûte ?

Le recours aux parpaings isolants est sans nul doute la meilleure option d’isolation de façade. Néanmoins, puisque tout à un prix, ici, le tarif est particulièrement abordable. Facturé au m2, le coût d’acquisition de ces matériaux se situe dans l’intervalle 60 et 80 €. Toutefois, ce montant peut varier en fonction du type de produit et de la marque que vous avez choisi. À noter qu’il existe une grande distinction entre parpaing classique et parpaing isolant. Ce dernier pourrait vous revenir jusqu’à deux fois plus onéreuses. Ce qui est certain, c’est qu’il y a un écart important de performance entre ces deux modèles. Lors de la décision finale, il vous incombe d’évaluer en votre âme et conscience quel produit vous convient le mieux. De nombreux sites spécialisés et magasins proposent un devis afin que vous puissiez vous faire une idée sur le montant des dépenses.

isolation contre cloison

Le confort dans la maison dépend généralement de vos choix durant la construction ou la rénovation. Vous pourriez par exemple choisir entre réaliser une isolation ou poser une cloison afin d’éviter ou limiter au maximum les fuites d’énergie. Nous allons voir à travers cet article les avantages de ces deux interventions afin de vous aider à faire le bon choix.

De bonnes raisons de réaliser une isolation

Pour commencer, vous devez savoir que la réalisation d’une isolation thermique vous permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie. Effectivement, vous aurez l’opportunité d’éliminer les ponts thermiques, une fois l’isolation est bien faite. Dans ce cas, aucune perte d’énergie ne se réalisera surtout en hiver. Vous pourriez avoir la certitude que l’intérieur de votre habitation sera confortable à tout moment en réalisant une isolation thermique. D’ailleurs, comprenez bien que ce type d’intervention peut se faire à l’intérieur ou depuis l’extérieur en fonction de vos besoins et de votre budget. De plus, vous aurez un important niveau de confort à tout moment à condition que vous fassiez les choses correctement. Ainsi, les parois froides et les mauvaises sensations causées par le froid n’auront plus aucune place dans votre habitation. Dans tous les cas, assurez-vous de trouver un isolant capable de répondre pleinement à vos attentes et vous n’aurez aucun problème à l’avenir. Par ailleurs, n’oubliez pas que le fait de bien isoler la maison vous permettra de la vendre facilement. Effectivement, les potentiels acheteurs seront nombreux une fois qu’ils sauront que le bâtiment est bien isolé. Enfin, n’oubliez pas qu’une isolation thermique est une action complètement écologique contrairement à ce que vous pourriez l’imaginer.

Parlons maintenant de la pose de cloison

Pouvant être réalisée avec plusieurs matériaux, la pose de cloison peut aussi vous aider à améliorer l’isolation de votre habitation. En outre, n’oubliez pas que les cloisons ne se posent qu’à l’intérieur de la maison contrairement à ce que vous pourriez vous imaginer. Il vous sera par exemple possible de choisir une verrière pour cloisonner la cuisine du salon. Cela vous permettra de séparer les deux pièces tout en laissant passer la lumière. En outre, vous pourriez utiliser une demi-cloison si c’est ce qui vous convient. D’un autre côté, vous aurez besoin d’une cloison avec une parfaite isolation si vous comptez séparer une chambre avec un espace de vie. Assurez-vous que l’isolation que vous choisirez ait un avantage acoustique. Ajouter à cela, il est important que vous utilisiez un matériau capable de supporter une forte attraction si vous comptez mettre de lourdes charges sur votre cloison. Mis à part cela, elle doit être capable de prendre en compte un système d’isolation plus performant si vous pensez à utiliser la cloison comme doublure d’un mur d’enceinte. Vous verrez par vous-même le niveau de confort que la cloison vous offrira.

En somme, il faut admettre que l’isolation et la pose de cloison sont toutes des options intéressantes pour garantir le confort dans votre habitation. Toutefois, il vous est recommandé de demander l’intervention d’un spécialiste en la matière afin d’assurer le niveau de confort de votre habitation.

quel isolation pour les combles

Depuis le toit de votre maison, une forte déperdition de chaleur se fait sentir. Cette baisse de température se fait sentir, surtout lors des saisons froides. Il est donc nécessaire de choisir une excellente isolation sur cette partie de votre maison pour ainsi conserver votre confort thermique chaque saison. Pour l’isolation de vos combles, voici quelques astuces pratiques à prendre en compte.

Les différents types d’isolant pour les combles

Il existe toute une variété de matériaux à utiliser pour l’isolation de vos combles. Mais avant cela, il est vivement recommandé de bien calibrer la quantité des isolants à poser lors des travaux d’isolation des combles pour qu’il n’y ait pas de fuite de chaleur. Donc la pose de l’isolation doit se faire avec délicatesse et de préférence par une équipe professionnelle. Pour les isolants, le choix est multiple. Vous pouvez donc choisir la laine minérale qui est constituée de roche volcanique ou de silice. Il y a aussi la laine végétale, la laine animale ou encore le liège qui se compose de cellule remplie d’air. C’est l’isolant par excellence pour les combles. Vous pouvez également choisir la fibre de bois, la perlite ou bien les isolants minces qui sont structurés par les films réflecteurs. En choisissant les isolants minces, vous optez pour une solution qui permet de réduire l’épaisseur d’isolation jusqu’à 20 fois.

Isolant et santé

En général, les matériaux isolants n’engendrent pas de dégâts sur la santé. Toutefois, le polystyrène présente quand même un danger si par malheur votre maison est attaquée par les flammes. Et pour la pose de l’isolation en laine de verre et laine de roche sur vos combles, il est quand même souhaité de porter des protections des voies respiratoires pour éviter l’inhalation de produit pouvant nuire à votre santé. Il est quand même plus pratique de prévenir que de guérir, n’est-ce pas ?

Zoom sur le prix des isolants pour les combles

Le coût des isolants pour vos combles varie selon sa qualité. Pour la laine de roche et la laine de verre, son prix varie entre 5 et 10 € le m2. Ce sont donc les matériaux isolants les moins coûteux que le marché puisse vous proposer. Si vous voulez opter pour le verre cellulaire ou bien le roseau, il vous faut un budget entre 35 et 40 € par m2. Il est quand même bon de vous rappeler qu’il existe des isolants qui conservent votre isolation thermique, mais réduisent l’isolation phonique.

Aussi, il faut être précis que la performance et la durabilité des isolants que vous allez choisir lors de l’acquisition des matériaux. Pour la durabilité, c’est le verre cellulaire qui se trouve en haut de la liste avec une durée de vie qui va au-delà de vos espérances et peut même être réutilisé. Dans la même catégorie de durabilité, on y trouve également la ouate de cellulose, le lin ou encore la fibre de bois. Moins efficaces, l’isolant mince ainsi que les plumes de canard ne sont pas très recommandés du fait de leur faiblesse en durabilité.

comment poser l’isolation des murs

Souvent, lors de chaleur suffocante ou de froid intense, les occupants perdent le confort de leur maison. Un problème fréquemment rencontré par les résidents suite à une déperdition de chaleur face aux murs qui permet de réduire le confort thermique et acoustique de la maison surtout pendant les saisons estivales ou hivernales. En effet, les murs, l’une des principales origines de l’affaiblissement du confort de l’habitat, méritent d’être isolés pour s’affranchir des dépenses en matière de consommations d’énergie en chauffage dans une demeure. La technique de pose de ces isolants sur les murs requiert en effet des étapes à suivre scrupuleusement.

Les types d’isolant conçus pour les murs

Comme d’autre type de menuiserie, les murs disposent aussi des matières pour les isoler. En général, chaque menuiserie (toiture, sol, mur, fenêtre) à leur propre isolant adepte à leurs fonctionnalités. En ce qui concerne l’isolant conçu pour les murs, ceci doit être obligatoirement exhibé par une tenue mécanique afin d’anticiper aux divers tassements de l’isolant après un certain temps. À part les caractéristiques à savoir sur les produits idéals pour l’isolation des murs, il faut aussi se pencher sur ces différentes natives à savoir les laines que ce soient en verre, en roche en chanvre, en bois, en lin ou en coton, tout est efficace, ensuite le polystyrène PSE, les plumes de canard, le polyuréthane et enfin les textiles recyclés.

La pose de l’isolation sur les murs

Concernant la pose de l’isolation sur les murs, il est indispensable de savoir si celle-ci est conçue pour l’isolation à l’extérieur ou à l’intérieur de votre maison. Quant à l’intérieur, l’isolation du muret ne réclame aucune modification sur votre habitation. De plus, sa pose est facile et n’exige aucune intervention de professionnel. Dans le cas contraire, la pose d’un isolant placé à l’extérieur du logement est presque identique à la précédente, car elle ne requiert aucune modification de la façade. Par contre, cette dernière nécessite au préalable une déclaration auprès de la mairie.

Par ailleurs, il existe une multitude de choix en fonction des matériaux et techniques d’isolation des murs à savoir les panneaux isolants, notamment dotés de certaines substances comme la cellulose, les fibres de bois ou l’ouate. De plus, sa fixation se fait au niveau de la paroi du mur et doit être recouverte d’un enduit de finition expressément ajusté à ce panneau. Ensuite, l’isolation à la laine minérale, une technique réservée uniquement pour les sous ossature bois ou métallique, doit être vêtue de placoplâtre. Ultérieurement, le doublage mural est la technique très simple et facile à poser, car il suffit de le coller seulement au mur et en le recouvrant avec un parement. Et enfin, l’isolation par remplissage spécialement par des cloisons creuse. Cet isolant est utilisé pour remplir les murs avec des polystyrènes ou même avec de la laine en flocon.

Isoler les bas de porte

Les bas de porte laissent souvent échapper une grande partie de chaleur dans la maison. Autrement dit, ces parties sont sources de déperditions thermiques. Ainsi, isoler les bas de porte est plus que primordial si l’on souhaite bénéficier du confort thermique. C’est justement notre thème du jour.

Pourquoi isoler les bas de porte ?

La porte d’entrée est très vulnérable aux pertes de chaleur. Elle laisse l’air extérieur s’infiltrer dans la pièce tout en laissant également échapper la chaleur intérieure. Et ce, à cause des bas de porte qui sont mal isolés. Cette partie comporte un trou plus moins grand selon la configuration de la porte. Plusieurs raisons doivent nous amener à isoler les bas de porte.

D’abord, une pièce froide rend la vie moins confortable. Quoi de plus désagréable que de grelotter de froid dans sa propre maison ? Ensuite, cette situation nuit à notre santé. D’après des études, le froid réduit considérablement notre défense immunitaire. Enfin et non le moindre, les pertes de chaleur dues au problème d’isolation des bas de porte est dommageables à notre portefeuille. Une maison froide risque d’augmenter notre facture d’électricité et de chauffage. Eh oui, nous serons obligés de mettre les systèmes de chauffage en pleine puissance. Alors, bien isoler les bas de porte permet de faire des économies d’énergie. Cette liste est non limitative. Il y a autant des raisons, pourquoi il est important d’isoler cette partie de dispositif d’entrée.

Comment isoler les bas de porte ?

Une porte d’entrée nécessite une bonne isolation afin de diminuer les pertes thermiques et les nuisances sonores. Pour ce faire, il faut obstruer tout ce qui pourrait laisser infiltrer l’air sur la porte. Dans cette optique, pensez aux bas de porte.

Plusieurs techniques peuvent être envisagées, mais pour jouer la simplicité, utilisez un bas de porte isolant. Celui-ci prend la forme d’un bourrelet en caoutchouc. Quant à son installation, l’isolant est à fixer à la porte à l’aide des clous ou de la colle. Il faut seulement savoir que ce matériau pour isolation de bas de porte s’use rapidement. Si vous souhaitez un équipement durable, le mieux est d’utiliser un isolant pivotant. Comme son nom le laisse deviner, celui-ci se rétracte chaque fois que la porte pivote. L’isolant en question se relève automatiquement lorsque vous ouvrez ou fermez la porte. Cela évite l’isolant de bas de porte de frotter le sol. Vous pourrez également miser sur la plinthe automatique. Celle-ci est à encastrer dans le sol. Cette liste est non limitative, on peut aussi calfeutrer une porte pour renforcer son isolation.

L’isolation des maisons d’habitation, une importance vitale d’ordre économique et écologique

Parmi les points essentiels à ne pas négliger dans une maison, l’isolation est la plus capitale. Il s’agit ici de l’une des contraintes relatives au confort des occupants de l’habitation. D’ailleurs, les lois en vigueur stipulent que chaque logement doit d’être équipé d’un système d’isolation conforme pour assurer le bien-être de chaque habitant. En outre, une bonne isolation présente également un élément majeur pouvant procurer un bénéfice en termes d’économie et d’écologie. Suivez dans ce dossier les essentiels à connaitre à propos des bienfaits de l’isolation.

Isolation thermique : un facteur clé pour réduire la consommation d’énergie

Comme nous le savons déjà, l’isolation thermique est impérative dans chaque maison. Il ne s’agit pas simplement d’une obligation d’ordre conventionnel, mais installer une bonne isolation dans l’habitation procure nombre d’avantages pour les occupants. Compte tenu du fait que les déperditions de chaleur se présentent au niveau des murs, de la toiture, des ouvertures et du plancher de la maison, ce sont ces points qu’il faut isoler. À ce titre, aucun de ces endroits ne devrait être mal isolé parce que dans le cas où certaines places ne reçoivent pas une bonne isolation, c’est votre facture qui sera directement affectée à cause de la hausse de la consommation d’énergie. Cette situation est toujours valable à n’importe quelle saison de l’année parce qu’en été aussi l’utilisation excessive du climatiseur engendre également ce type de résultat. Il est donc impératif d’installer un système d’isolation pouvant apporter le confort thermique dans la maison en hiver tout comme en été. Et les matériaux isolants réservés pour cet objectif ne sont pas rares. Il suffit de choisir celui qui s’accordera parfaitement à votre situation et peut répondre correctement à vos exigences.

Isolation pour le respect de l’environnement

Compte tenu du fait que l’utilisation des appareils de chauffage ou d’une climatisation implique le recours à une source d’alimentation, ces appareils rejettent une quantité énorme de gaz carbonique qui pollue l’atmosphère. De ce fait, l’installation d’une bonne isolation est la solution idéale pour minimiser ce genre de phénomène. Avec une isolation correctement effectuée, une maison n’a plus besoin d’un nombre majeur d’appareils de chauffage pour avoir un confort thermique. Ajoutée à cela, l’isolation permet également de minimiser les exploitations forestières ou l’utilisation d’autres ressources naturelles qui peuvent dégrader le bien-être de l’environnement. En d’autres termes, l’isolation est une façon plus ou moins naturelle d’avoir un bon confort dans la maison.

Par ailleurs, il est indispensable de noter que l’installation d’un bon système d’isolation dans un logement est encouragée par l’État parce qu’elle procure un avantage énorme à tout le monde. C’est donc une façon pour les dirigeants de prendre soins de ses sujets, de les aider à dépenser le moins possible et de valoriser le côté écologique dans le pays. Donc, en adoptant un meilleur système d’isolation chez vous, vous mettez en valeur le confort de tous les membres de la famille tout en faisant une bonne action à l’écologie.

Isolation du plafond : les avantages

Le plafond est responsable de près de 30 % des pertes de chaleur dans une maison. Aussi, il s’avère nécessaire d’améliorer l’isolation du plafond. Une maison bien isolée présente de nombreux avantages. Non seulement, les travaux d’isolation du plafond est nécessaires pour des raisons d’économie d’énergie, mais également du confort et d’esthétisme.

De bonnes raisons d’isoler son plafond

Le plafond est l’un des éléments qui laissent échapper la chaleur intérieure. Son isolation est alors indispensable. En effet, plusieurs avantages s’offrent à celui qui fait des travaux d’isolation du plafond lors de la rénovation de sa maison.

D’abord, une maison au plafond bien isolé permet d’économiser de l’énergie. Cette partie ne laisse plus la chaleur intérieure s’échapper par le toit. Ce qui va réduire ses factures de chauffage, la maison maintiendra en effet une température douce. Toujours question financière, les travaux d’isolation permet de bénéficier d’un crédit d’impôt allant jusqu’à 30 % de la part de l’État.

L’isolation du plafond améliore aussi le confort thermique de la maison. En été comme en hiver, la pièce affichera des températures parfaitement vivables. De plus, les travaux permettront de réduire les nuisances sonores provenant de l’extérieur (vent, pluie, etc.). Ce n’est pas tout, un plafond isolé rend la maison plus durable. Pour cause, le plafond améliore l’étanchéité de la pièce, en réduisant sa vulnérabilité et optimisant sa résistance aux agressions climatiques et aux insectes.

Isolation du plafond : quid des matériaux isolants ?

Plusieurs isolants peuvent être utilisés pour l’isolation du plafond. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. Jusqu’à présent, les isolants minéraux restent les plus prisés en raison de leur meilleur rapport qualité/prix. C’est le cas de la laine de verre et de la laine de roche. Ces deux matériaux offrent une bonne résistance thermique. Ensuite, ils sont très tenaces au feu.

Après les laines minérales, viennent ensuite les isolants naturels. Ils englobent généralement la fibre de bois, le liège expansé, l’ouate de cellulose et bien d’autres encore. Ces matériaux permettent de limiter efficacement les pertes de chaleur par le plafond. De plus, comme ils sont naturels, ces isolants respectent bien l’environnement et ne nuisent pas à la santé.

Enfin, il existe des isolants synthétiques avec le polystyrène extrudé, le polyuréthane et le polystyrène expansé. Ils sont disponibles en panneaux, une forme qui se montre facile à poser. De par sa rigidité, ces isolants sont également excellents en termes d’isolation phonique.

Isolation de toiture : Conseils, avantages et prix

Le toit est un élément très vulnérable aux pertes de chaleur. Il est responsable de près de 30 % de déperditions thermiques dans une maison. À ce titre, l’isolation de toiture est une étape indispensable lors des travaux de rénovation. Mais avant de se lancer, il est nécessaire de suivre certaines règles. Découvrez dans cet article les conseils et les avantages ainsi que le prix de l’isolation de toiture.

Quelques conseils d’isolation de toiture

L’isolation de toiture ne peut pas se faire aveuglement si l’on ne veut pas courir des risques. Pour atteindre un confort thermique optimal, il est nécessaire de bien choisir les matériaux d’isolation pour toiture. Il existe plusieurs types d’isolants sur le marché. Ils sont classés en trois grandes catégories : isolants minéraux, isolants naturels et isolants synthétiques. Pour les militants de l’environnement, ils peuvent choisir entre les différentes fibres naturelles comme la laine boit, l’ouate de cellulose, etc. Ensuite, il est important d’identifier le coefficient d’isolation du matériau utilisé.

Les avantages de l’isolation de toiture

Nombreux sont les avantages d’une bonne isolation de toiture. Quel que soit le type de pose, par l’intérieur ou par l’extérieur, l’isolation permet de créer une enveloppe thermique performante. Elle offre ainsi un confort global au logement. En hiver comme en été, le confort règne encore. Outre le confort, une toiture bien isolée permet de réaliser de belles économies sur ses factures d’électricité. Comme le toit est responsable des pertes de chaleur de près de 30 %, on peut déduire que l’isolation de toiture fait bénéficier jusqu’à 30 % d’énergies. Cela minimisera ainsi la facture de chauffage et d’électricité. Côté environnement, l’isolation de toiture transforme la maison à un habitat écologique. En effet, plus une maison laisse échapper moins de chaleur, plus elle limite l’émission de gaz nocif à la couche d’ozone.

Quid du prix de l’isolation de toiture ?

Le prix de l’isolation de toiture dépend de nombreux éléments. D’abord, les matériaux utilisés. Bien sûr, les isolants ne se valent pas. Les laines naturelles sont plus chères que les laines synthétiques. Ensuite, la pose de l’isolation. Les travaux d’isolation par l’extérieur sont plus onéreux que ceux par l’intérieur. À titre d’exemple, l’isolation de toiture par l’intérieur varie entre 20 à 50 euros par m² contre 40 à 60 euros par m² pour l’isolation extérieure. Mais tout dépend également de la forme de la toiture. Le toit est-il incliné ou plat ?

Isolation : n’oubliez pas la ventilation

Procéder à l’isolation thermique de notre domicile est une nécessité, dans la mesure où cela nous permet de faire en sorte que la température au sein de notre domicile puisse rester à un seuil viable même quand il fait froid dehors. En outre, on oublie trop souvent de penser à bien laisser l’air circuler quand on isole une maison.

Les principes de l’isolation thermique

Afin de nous assurer qu’une maison est bien isolée sur le plan thermique, il doit être fait en sorte que les différents espaces qui laissent trop facilement la chaleur s’échapper généralement sous forme d’air chaud puissent être contrôlés. On peut par exemple mentionner la toiture, qui est à elle seule la cause de près du tiers des pertes de chaleur dans une maison avec une mauvaise isolation. Pour s’assurer que notre maison est bien isolée, on doit donc se charger de rendre ces éléments imperméables à la circulation de la chaleur, donc de l’air.

C’est la totalité de la maison qui doit subir ce traitement, et quand une maison est parfaitement isolée, non seulement elle rend possible à la chaleur de ne pas s’échapper, mais aussi, elle est isolée sur le plan du bruit. En effet, les isolants utilisés ont également la possibilité de bloquer les vibrations causées par les sons venant du dehors, ce qui vous assure aussi une protection sur ce plan.

La ventilation est souvent délaissée

Lorsque l’air dans une maison y est coincé par une trop bonne isolation, il se met à stagner, et c’est là une mauvaise chose. En effet, quand l’air ne se renouvelle pas assez, il se met à présenter un risque pour la santé de ceux qui le respirent. Ainsi, on se retrouve avec un air trop pauvre en oxygène, et qui pourrait faire beaucoup de mal à nos voies respiratoires. Le principal souci réside dans le fait que l’air stagnant peut aussi être humide, et un air humide est le meilleur environnement possible pour le développement de germes de toute sorte.

Ces germes sont les plus grands vecteurs de maladies qu’on doit craindre au sein d’une maison, aussi il est nécessaire de bien faire attention à ne pas respirer de l’air qui en contient, car cela pourrait vous causer des maladies graves. En outre, un des moyens d’indiquer que votre maison bien isolée n’est pas assez aérée est de remarquer la présence de moisissures sur le toit ou d’autres parties de la maison.

Comment bien aérer votre maison

La chose la plus simple que vous pouvez faire afin d’assurer une bonne circulation de l’air dans votre maison est de vous charger d’ouvrir les volets pendant au moins 15 minutes le matin et le soir. Mais cela n’est pas vraiment suffisant, et il est nécessaire d’installer des systèmes de climatisation pour vous assurer que l’air circule comme il se doit.

Les solutions qui se présentent à vous sur ce plan sont variées, et cela peut aller du simple ventilateur au climatiseur moderne et qui s’accompagne de plusieurs options. Cependant, si vous souhaitez garder la santé, il est essentiel de mettre en place ce genre de dispositif.